Qu’est-ce que tu fais dans la vie?

vis ma vie de blogueuse
Crédit photo: Rémy Ogez

Qu’est-ce que tu fais dans la vie? À cette question il y a encore quelques mois je répondais « Je suis propriétaire d’une petite boutique » ce à quoi je rajoutais « mais je suis aussi chroniqueuse DIY pour plusieurs médias ».

Depuis janvier la boutique pignon sur rue étant fermée je me demande maintenant ce que je vais bien pouvoir répondre. Quand j’explique aux gens que je donne des ateliers de bricolage pour adultes et enfants je trouve cela trop vague comparé à tout ce que je fais dans ma vie. Quand j’étais en formation d’entreprenariat on nous demandait de penser à un « speech d’ascenseur » autrement dit un résumé rapide de ce qu’est ton entreprise…
Je bug. Je ne peux pas t’expliquer mon travail en 30 secondes IM-PO-SSI-BLE!

J’ai cette chance d’avoir pu me créer un métier, d’avoir pu y greffer plein de branches et de pouvoir être un peu « touche-à-tout ».
Au début je souhaitais juste donner des ateliers créatifs puis plusieurs médias m’ont approché pour faire des chroniques de Do It Yourself. Ils m’ont fait confiance et sont devenus mes principaux clients depuis deux ans pour lesquels je « bricole » toutes les semaines, mensuellement ou ponctuellement. Ils ont en quelque sorte contribué à ce que je fais maintenant et je ne les remercierais jamais assez de m’avoir fait confiance.

Alors en gros, je suis devenue blogueuse/chroniqueuse/animatrice/intervenante Do It Yourself à mes dépens. Je n’aurais jamais pensé pouvoir en arriver là mais voici donc ma principale source de revenus (c’est mon comptable qui ne comprend pas grand-chose ).

J’ai choisi d’être entrepreneure et d’arrêter le métier pour lequel j’avais été à l’école. Maintenant je peux dire que j’étais éducatrice spécialisée dans une autre vie.
En terme d’horaires la vie d’entrepreneur peut être éreintante. Je ne compte pas mes heures mais je suis heureuse et j’aime ce que je fais.

Pourquoi je vous raconte tout ça ce soir? Ben parce que malheureusement vivre de sa passion de nos jours c’est compliqué. Beaucoup de gens ne nous prennent pas au sérieux. Je ne compte plus le nombre de fois où m’a demandé de travailler ou de fournir des contenus gratuitement en échange de visibilité. Si la visibilité payait les factures pas de problèmes et même avec grand plaisir mais malheureusement ma maison, mon atelier, la nourriture de ma famille ça nécessite de l’argent!

J’ai même été confronté un jour à une grande entreprise internationale de vêtements (dont je tairais le nom) qui me proposait de donner des ateliers DIY lors d’un grand festival mais faute de budget (je vous ai dit que c’était une entreprise internationale?!) voulait me rémunérer en chèques cadeaux! Et le pire c’est que je devais payer ma place pour rentrer à l’intérieur du festival! Je commençais tout juste à l’époque, j’aurais pu me dire qu’en terme de visibilité c’était juste fou mais heureusement j’ai des amis entrepreneurs magnifiques (et un mari génial!) à mes côtés qui m’ont aidés à faire le pour et le contre (beaucoup de contres visiblement) pour répondre à cette agence.

Bref, avec plusieurs amis blogueurs on en a marre et ma géniale consoeur DIY Chloé de l’an vert du décor a décidé de créer le hashtags #jenetravaillepaspourdesprunes
Il est mignon et poli ce hashtags mais il est aussi synonyme de ras-le-bol!

Alors si vous aussi, vous êtes dans la même situation et que vous aimez votre métier et souhaiter le valoriser et être rémunéré comme dans n’importe quel autre métier de service (photographe, journaliste, etc.), partagez ce hashtag! Et peut-être que nous serons un peu plus pris au sérieux.

Vive la créativité!